Présentation du rapport sur la voie professionnelle scolaire

Présentation du rapport sur la voie professionnelle scolaire

Ce matin à la commission des affaires culturelles et de l’éducation Céline Calvez, députée des Hauts-de-Seine, Régis Marcon, chef cuisinier restaurateur, ont présenté leur rapport sur la voie professionnelle scolaire.

Ce rapport a été remis au Ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer le jeudi 22 février 2018. L’ambition de cette mission a été de réfléchir à l’avenir de la voie professionnelle afin de la rendre plus attractive.

Ce rapport décrit assez bien la réalité des lycées professionnels et préconise un certain nombre de leviers d’action (égalité filles-garçons, contenu des CAP, finalité du bac pro, ouverture européenne, actualisation des référentiels, formation des enseignants…). Ils devront néanmoins s’accompagner des moyens nécessaires pour leur mise en œuvre.

Il demeure un certain nombre d’interrogations. J’ai par exemple interrogé les deux rapporteurs sur la nécessité de renforcer les mises en réseau des établissements préparant à des diplômes professionnels (lycées professionnels, centres de formation d’apprentis…).

Intervention sur l'avenir du bac professionnel – Mecredi 4 avril

Ce matin à la commission des affaires culturelles et de l’éducation Céline Calvez, députée des Hauts-de-Seine, Régis Marcon, chef cuisinier restaurateur, ont présenté leur rapport sur la voie professionnelle scolaire.Ce rapport a été remis au Ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer le jeudi 22 février 2018. L'ambition de cette mission a été de réfléchir à l'avenir de la voie professionnelle afin de la rendre plus attractive. Ce rapport décrit assez bien la réalité des lycées professionnels et préconise un certain nombre de leviers d’action (égalité filles-garçons, contenu des CAP, finalité du bac pro, ouverture européenne, actualisation des référentiels, formation des enseignants…). Ils devront néanmoins s’accompagner des moyens nécessaires pour leur mise en œuvre. Il demeure un certain nombre d’interrogations. J’ai par exemple interrogé les deux rapporteurs sur la nécessité de renforcer les mises en réseau des établissements préparant à des diplômes professionnels (lycées professionnels, centres de formation d’apprentis…).

Publiée par Michèle Victory, Députée de l'Ardèche sur mercredi 4 avril 2018

Ajouter Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par *