Une retraite minimum de 1000 € qui s’éloigne

Une retraite minimum de 1000 € qui s’éloigne
Le gouvernement prétend qu’avec sa réforme, tous les Français toucheront au moins une pension équivalente à 85% du SMIC. Pourquoi c’est faux.
Malgré l’augmentation importante du nombre de retraités, le gouvernement prévoit dans sa réforme des retraites une baisse de la part de la richesse nationale consacrée aux retraités. Concrètement, cela veut dire que le taux de remplacement va baisser, que les pensions vont baisser par rapport aux salaires et ainsi que le niveau de vie des retraités va baisser par rapport à celui des actifs.
Pour compenser cela, le futur système  prévoit de porter à 85% du SMIC pour une carrière complète la pension minimale (ou « minimum contributif »). Elle n’est aujourd’hui que de 75%. Si c’est un progrès, on peut s’étonner que le gouvernement refuse cette mesure de justice sociale pour les agriculteurs depuis le début du quinquennat alors que l’ensemble des groupes d’oppositions le lui demandent.
 
Mais en étudiant en détail le projet de réforme nous constatons que cette promesse s’éloigne: 
– Premier « détail », pour percevoir cette retraite minimale il faudra avoir travaillé une carrière complète avec au moins 50h au SMIC par mois tout au long de sa carrière. De nombreux agriculteurs et de nombreuses femmes ne toucheront donc pas de ce minimum contributif !
– Deuxième « détail », cette retraite minimale ne sera plus attribuée comme aujourd’hui à 62 ans mais dans un premier temps à 64 ans puis ensuite à partir de l’âge d’équilibre qui sera de 65 ans en 2037.
– Troisième « détail », le taux de 85% du SMIC n’est garanti qu’au moment de l’entrée à la retraite, dès lors qu’on atteint l’âge d’équilibre. Comme toutes les pensions, la pension minimale sera ensuite indexée sur l’inflation. Cette pension minimale va dès lors décrocher par rapport au SMIC dont l’indexation est plus favorable.
– Quatrième « détail », comme les taux de remplacement vont baisser, la part des retraités touchant cette pension minimale va exploser atteignant selon l’étude d’impact du gouvernement 30% des retraités. 40% de femmes même seront au minimum de retraite. Un progrès ? Pas vraiment, le système installe une trappe à basses pensions.
– Cinquième « détail », l’indexation des pensions sur le SMIC pose la question de la revalorisation du SMIC. Au début du quinquennat, le gouvernement avait envisagé de supprimer l’indexation automatique du SMIC. Et si le SMIC n’augmente plus, la promesse du gouvernement devient moins intéressante…
« Détail » après « détail », que reste-t-il de ce slogan d’une retraite minimale à 85% du SMIC ? Pas grande chose !
 

Ajouter Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par *