1 200 médecins hospitaliers démissionnent de leur fonction

1 200 médecins hospitaliers démissionnent de leur fonction

Selon eux, il manque 600 millions d’euros aux 200 millions supplémentaires débloqués pour 2020 par le gouvernement en faveur de l’hôpital public.

Près de 1 200 médecins hospitaliers, dont 600 chefs de service et 470 responsables d’unités, ont officiellement annoncé, mardi 14 janvier, lors d’une conférence de presse, leur démission de leurs fonctions d’administration, de gestion et de représentation, en l’absence de négociation avec le gouvernement sur les moyens de l’hôpital public.

Dans certains établissements, le mouvement est massif : à Marseille, par exemple, une cinquantaine de chefs de service participent à l’opération. Ils sont dix-neuf à Limoges, quinze à Nantes…

Dans une lettre adressée à la ministre de la santé, Agnès Buzyn, et publiée par Libération, les médecins démissionnaires font part de leur « profonde déception face à l’insuffisance du plan d’urgence ».

Ajouter Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par *