Disparition de la chanteuse Maurane.

Disparition de la chanteuse Maurane.

Disparue… l’euphémisme dit bien l’étonnement et la tristesse d’une rupture qui nous attrape lorsqu’un être cher, ou une personne publique dont on s’était fait compagnon au fil du temps, meurt.

A chacun ses héros, ses émotions, ses représentations et ses identifications à des univers, à des horizons que nous colorons de notre intimité et que d’autres, artistes et  personnages célèbres, portent pour nous, avec nous.

La voix humaine est un trésor mystérieux, elle transporte de manière unique nos personnalités et donne à nos multiples facettes comme un élan, comme une empreinte.

La voix nous enveloppe, nous caresse, nous murmure, nous bouleverse, nous agresse ou nous rassure, elle chemine seule ou avec d’autres et crée alors un univers polyphonique qui fait société en proposant un discours commun. Bref, la voix humaine dit des mots, dessine des paysages nouveaux et fait de nos rêves, de nos colères et de nos émotions un territoire de partage et de plaisir.

J’ai été triste lorsque j’ai appris la disparition de cette si belle artiste dont on nous dit qu’elle avait en tête des projets, des chansons, des espérances. Je suis triste et son départ nous prive de la chaleur profonde de son timbre, de la poésie de ses textes, elle s’en va parce que c’est la vie, parce que c’est la mort, sans que nous puissions comprendre.

Peut-être que le vent gardera le souvenir d’une heureuse mélancolie, d’une citoyenne d’un monde en devenir.

Ajouter Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par *