Question au gouvernement sur la situation de l’Hôpital Moze à Saint Agrève

Question au gouvernement sur la situation de l’Hôpital Moze à Saint Agrève

A la suite de la fermeture de son service de chirurgie en 2004, puis du service de maternité en 2008, l’Hôpital de Moze a dû faire face à d’importantes difficultés financières qui menacent son avenir.

Afin d’éviter la fermeture de cet établissement et préserver l’accès aux soins de la population locale, les gestionnaires de l’Hôpital de Moze et des Genêts ont proposé aux autorités sanitaires de créer un Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) de moyens.

Cette décision a permis aux deux établissements de santé de mutualiser leur direction et une partie de leur personnel allégeant ainsi le coût de fonctionnement.

Aujourd’hui, après un engagement de l’équipe dirigeante d’un retour à l’équilibre pour la fin de l’année 2019, l’établissement souhaite s’engager dans un projet de rénovation nécessaire pour sa pérennité.

J’ai souhaité alerter le gouvernement sur l’importance de ce projet, et de son soutien.

Question au gouvernement sur la situation de l'Hôpital de Moze à Saint Agrève

A la suite de la fermeture de son service de chirurgie en 2004, puis du service de maternité en 2008, l’Hôpital de Moze a dû faire face à d’importantes difficultés financières qui menacent son avenir. Afin d’éviter la fermeture de cet établissement et préserver l’accès aux soins de la population locale, les gestionnaires de l’Hôpital de Moze et des Genêts ont proposé aux autorités sanitaires de créer un Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) de moyens.Cette décision a permis aux deux établissements de santé de mutualiser leur direction et une partie de leur personnel allégeant ainsi le coût de fonctionnement. Aujourd’hui, après un engagement de l’équipe dirigeante d’un retour à l’équilibre pour la fin de l’année 2019, l’établissement souhaite s’engager dans un projet de rénovation nécessaire pour sa pérennité.J'ai souhaité alerter le gouvernement sur l'importance de ce projet, et de son soutien.

Publiée par Michèle Victory, Députée de l'Ardèche sur Mardi 19 février 2019

Ajouter Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par *