Un service européen de l’Audiovisuel

Un service européen de l’Audiovisuel

Et si nous rendions l’Europe plus accessible grâce à la télévision ? C’est en tout cas ce que propose un collectif regroupant plusieurs personnalités publiques à l’occasion de l’arrivée à l’Assemblée du projet de loi réformant le paysage audiovisuel français.

Partant du constat paradoxal que l’Europe suscite de plus en plus d’intérêt, mais qu’elle est très largement ignorée au sein des médias Français, ce collectif demande « une meilleure inclusion des thématiques européennes dans les médias français à commencer par l’audiovisuel public, dont la mission de service public l’honore et l’oblige ».

En 2017, la France comptait parmi les plus mauvaises élèves de l’Union, avec plus de trois Français sur quatre se déclarant mal informés sur les sujets européens (Eurobaromètre Standard 88, 2017). Alors même que deux tiers des sondés se sentent citoyen européen Eurobaromètre 88, 2019), et que 65% d’entre eux sont prêt à voir le Parlement européen jouer un rôle plus important (Eurobaromètre 92.2, 2019).

L’audiovisuel public pourrait donc endosser un rôle de premier plan en nous éclairant, nous citoyens européens, sur les enjeux, les acteurs ainsi que sur les politiques conduites au sein de cette institution prônant la transparence mais nous paraissant bien floue. Cet enjeu est essentiel à la mise en place de débats publics éclairés permettant l’existence d’une démocratie saine.

Apprenons du Brexit où de nombreux observateurs ont reconnu les limites d’un débat public sur un tel enjeu, notamment en raison d’une méconnaissance de l’Europe. Notre citoyenneté européenne ne peut s’exercer pleinement qu’en connaissance de cause.

Le défi est de taille, mais il est essentiel pour que tout à chacun puisse exercer pleinement sa souveraineté.

Ajouter Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par *