Le candidat péroniste de centre-gauche, Alberto Fernandez, a remporté dimanche l’élection présidentielle en Argentine

Le candidat péroniste de centre-gauche, Alberto Fernandez, a remporté dimanche l’élection présidentielle en Argentine

Le candidat péroniste de centre-gauche, Alberto Fernandez, a remporté dimanche l’élection présidentielle en Argentine au premier tour, devant le président sortant libéral Mauricio Macri, selon des résultats partiels. Avec près de 80% des bulletins dépouillés, Alberto Fernandez a obtenu 47,45% des voix, contre 41,11% pour son concurrent. Il devient le nouveau président de ce pays de 44 millions d’habitants.

Le vote en Argentine a eu lieu alors que la région est secouée par de nombreuses crises politiques et sociales : mobilisation contre les résultats de la présidentielle en Bolivie, vague de contestation au Chili et troubles sociaux en Équateur deux semaines auparavant.

Le président sortant achève son mandat au milieu de la pire crise économique que l’Argentine ait vécue depuis 2001. En récession depuis plus d’un an, le pays connaît une inflation élevée (37,7% en septembre), une dette massive et un taux de pauvreté en hausse (35,4%, soit un Argentin sur trois).

1 Commenter

  • Faure Posted 29 octobre 2019 18 h 22 min

    Une inquiétude pour cette population qui soufre. Actuellement ma petite fille (16 ans) est en cursus scolaire en Argentine. L’arrivée d’un président de sensibilité de gauche inquiète la population par ses liens avec les dirigeants du Venezuela. Espérons qu’il saura redresser le pays et améliorer le sort des Argentins qui souffrent.

Ajouter Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par *